31/10/2008

Des nouvelles de Marcel Limage

Un ami de Marcel Limage, visiteur de ce blog, m'a envoyé un mail aujourd'hui :

"Marcel Limage est toujours en forme malgré le poids des ans... Il coule une retraite tranquille avec sa femme... Il avait ouvert un club à St Servais qui s'appelait Le Modern Ring Namurois et a formé quelques boxeurs pros dont le plus talentueux fut un espagnol Alfredo Naveiras qui fut champion d'Espagne des moyens."

Grâce à cet ami, que je remercie vivement, je pourrai rencontrer Marcel Limage d'ici peu et l'interviewer.

20/10/2008

Le drame de Bruxelles

L'ex champion d'Europe en 1948, qui avait battu Marcel Cerdan, subit un drame à Bruxelles. Cyrille Delannoit est battu par Jean Stock le 17 octobre 1949. 

Voici les deux revues qui relatent la défaite inattendue de Cyrille Delannoit (à droite sur la photo).


JEAN STOCK - CYRILLe DELANNOIT EN 1949

 

1949 Delannoit battu par Jean Stock

10:44 Écrit par John S dans Biographie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jean stock, defaite |  Facebook |

10/10/2008

Cyrille Delannoit acteur !

Cyrille Delannoit a accepté de jouer son propre rôle dans la comédie musicale :

Ah ! Qu'il fait bon chez nousAh ! Qu'il fait bon chez nous

Directeur: Jacques Loar

Date de sortie:
20 Avril 1951 (Belgique)

Distribution:
Germaine Broka (Loulou), Jean-Louis Colmant (Marcel), Lou Darley (Viviane), May Dayle (Mady), Cyrille Delannoit (Lui-même), Jules De Neumostier (Jules), Harry Dupray (L'oncle), Odette Guillaume (La dactylo), André Guise (Le docteur), Gaston Houssa (Gaston), Irène Irka (Virginie), Liverdan (Le Maire), Jacques Loar (Gus Vermeulen), Jean Marchal (Achille Mironval), Christiane Marlier (Francine), Réginald (L'huissier), Bobbejaan Schoepen (Le chanteur),

Genre:
Musical / Comédie
Durée: 104 min
Pays: Belgique
Lange: Français
Coleur: Noir et Blanc
Compagnie: Atlantic Films
Filming Locations: Antwerpen (Anvers), Belgium

Résumé:

Gus Vermeulen et Achille Mironval sont associés dans un commerce de fromages en gros. Leurs caractères, très différents, se heurtent souvent, ce qui amène de fréquentes disputes. Cependant, les deux associés ont chacun un enfant. Vermeulen, une fille qu'il adore, Mironval un fils, qui ne tient nullement à continuer les affaires de son père. Le fromage, même en gros, n'a pour lui aucun attrait. Ce qui lui plait, c'est la musique. Il aimerait faire carrière de chef d'orchestre de jazz. C'est la raison pour laquelle, avec quelques amis, il a créé une formation d'amateurs qui espèrent un jour se produire en public. La fille de Vermeulen éprouve un sentiment pour le fils Mironval, et ses parents voient d'un assez bon oeil une union entre les deux jeunes gens, union qui établirait l'affaire sur des bases plus définitives. Vermeulen ne s'y opposerait pas si le fils Mironval se décidait à abandonner la musique pour apprendre à reconnaître un Herve d'un Edam. Parmi les quelques manies de Vermeulen, il en est une qu'il oblige chacun à pratiquer avec lui, le spiritisme. Il vient d'organiser d'ailleurs, en famille, une séance au cours de laquelle un esprit qu'il évoque depuis longtemps finit par se manifester. Se manifester, grâce à l'intervention de Jean-Pierre, le fils Mironval, instigué par ses copains de l'orchestre. Cette séance spirite aura d'ailleurs une importance capitale sur les événements qui vont se dérouler par la suite. Nous ne dirons pas comment Mironval finit par se brouiller avec Vermeulen, comment une chanson lancée par l'orchestre de Jean-Pierre poursuivra Vermeulen jusqu'à devenir une obsession, qui finira par le faire se réfugier dans la cage aux lions du Zoo d'Anvers. Nous aurons l'occasion de suivre l'orchestre dans sa tournée à travers la Belgique, nous apercevrons quelques aspects de notre folklore national et nous verrons Vermeulen, de plus en plus solitaire, se défendre contre le mauvais sort qui s'acharne sur lui. Nous assisterons enfin à la réconciliation des associés, après Dieu sait quelles péripéties, et terminerons notre incursion dans le domaine de la fantaisie et de la musique par un mariage, comme il se doit, et l'inauguration officielle d'un nouveau costume à Manneken-Pis.

Il n'est pas question d'un boxeur dans le résumé. Or, une scène se déroule bien à Grammont avec Cyrille Delannoit !

Voir le film ou le télécharger après achat.

Lieux du tournage : Anvers, Bruxelles, Grammont, Manneken-Pis, à l'angle de la rue de l'Etuve et de la rue du Chêne à Bruxelles, en Wallonie et au zoo d'Anvers.

"Ah!Qu'il fait bon chez nous!"
(Ah t'ls zo fijn in België te leven"
Music and Lyrics by Johnny Steggerda
Sung by Bobbejaan Schoepen
Recorded on Decca/Omega Records (1951)

22:29 Écrit par John S dans Biographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : comedie musicale |  Facebook |